Bannière

Accueil > Agenda > Blocage étudiant du campus Valrose

Blocage étudiant du campus Valrose

8H00 - Fac des Sciences - Parc Valrose - Nice

mardi 3 avril 2018 au mercredi 4 avril 2018


Voir en ligne : Event Facebook

MAJ du 3 avril : Le blocage a été voté et est reconduit pour le mercredi 4 avril. Rendez vous donc mercredi matin à Valrose.
Prochaine assemblée générale à partir de 10h, pour discuter de la suite du mouvement, et des choses à mettre en place pour lutter contre les réformes de l’enseignement.

Mini compte-rendu de l’AG du 3 avril :
les 2/3 de l’AG ont voté en faveur de la reconduite du blocage malgré des individus externes venus essayer de faire le coup de force et refusant le débat. Toutefois, les étudiants en lutte ont pu faire respecter ce processus de dialogue et d’échange d’opinions. Tout le monde a pu prendre la parole : les étudiants en luttes, les organisations au service de la direction de l’Université et de la ministre, et même la direction de l’UCA. C’est sans doute la première fois que cela se produit : dans les conseils de l’UCA et de l’ UNS, les directions refusent tout débat de fond sur les restructurations profondes de l’université qu’ils mettent en place.

A noté : de l’aveu même de la direction de l’UCA lors de l’AG, il y a eu un couac dans la mise en place des masters payants, et c’est pourquoi l’UNS vient de proposer des choses. Autrement dit, l’UCA reconnait que nous n’avons pas tort. Sans la mobilisation, ces « propositions » n’auraient jamais eu lieu.

Après les discussions et le vote, les étudiants ont débattu de l’organisation de la suite du mouvement. C’est ça la démocratie : la discussion, la confrontation, et la prise de décision collective. Certains devraient s’en inspirer.

Bloquer Valrose – pourquoi ?

Car sans mouvement ni action il n’est pas nécessaire de penser.

L’université se transforme sournoisement, elle tend à devenir un lieu d’enseignement privé à but lucratif.

À la base, l’université est publique, libre, gratuite, ouverte à tout.e.s et émancipatrice. Bientôt, elle ne le sera plus. Avant qu’elle ne devienne un lieu accessible uniquement aux privilégié.e.s, réaffirmons le droit de disposer de ce lieu selon les préceptes ordinairement établis. (voir article 13, Préambule à la Constitution du 27 octobre 1946)

Le blocus n’est pas une action punitive à l’encontre du personnel enseignant et des étudiant.e.s. Empêcher l’accès au campus matérialise les barrières qui se dresseront devant ce lieu dans un futur proche, pour les étudiant.e.s à la rentrée prochaine, et sur le temps long, pour les générations suivantes.

Ne pas contester le plan actuel voulu par l’Etat c’est tolérer sur le long terme, la mise sur le carreau de milliers de personnes et l’idée de compétitivité au sein d’établissements bâtis pour obtenir un savoir libre et gratuit. L’université n’est pas une entreprise. Changeons de paradigme, l’argent existe. Le refus de la part du gouvernement d’investir des fonds dans les institutions publiques c’est confirmer le mépris à l’encontre de chacun.e d’entre nous.

L’assemblée générale se déroulera à partir de 10h devant Valrose.