Bannière

Accueil > Actu > Lettre ouverte d’une mère indignée au Président de l’UCA

Violences UCA

Lettre ouverte d’une mère indignée au Président de l’UCA

samedi 9 juin 2018

Monsieur Gambaudo,

Étant parente d’étudiant à la fac de Nice, j’ai été choquée par les vidéos que j’ai vues, et par ce que j’ai lu dans les journaux (Le monde), concernant l’occupation de la Salle des Actes du Château de Valrose. Ces vidéos parlent d’elles-mêmes, et nous pouvons voir que nos enfants n’ont aucune violence, ni agressivité.
À l’inverse, on peut voir que le Président de l’Université Côte d’Azur, Monsieur Gambaudo, pète les plombs et menace un de nos enfants de mort. Pourquoi en arriver à des menaces de mort Monsieur Gambaudo ? Vous vous devez pourtant d’instruire nos enfants, mais aussi de les éduquer. Dans cette affaire, Monsieur, vous avez oublié que l’enseignement commence par l’exemplarité.
On peut également voir un agent de sécurité violenter et agresser physiquement ce même jeune, en clef d’étranglement. Pourquoi en arriver là, quand on voit distinctement sur la vidéo qu’un agent lui dit qu’il n’en a pas le droit ?
Enfin ma dernière préoccupation Monsieur Gambaudo, c’est l’histoire de cette chaise qui frôle accidentellement la tête d’un agent de sécurité, vu sur la vidéo, et que vous parlez de chaises qui volent de quinze kilogrammes. À quinze kilogrammes, ce ne sont plus des chaises, ce sont des fauteuils Monsieur Gambaudo.
Vous vous résignez, Monsieur Gambaudo, devant une loi qui est destructrice pour notre futur à tous, et fort injuste (combien d’enfants sur le carreau depuis le 22 Mai ?). Loi qui ne respecte pas la Déclaration des Droits de l’Homme et du Citoyen (article 26.1,.2). Je ne peux expliquer votre résignation qu’au seul motif, je pense, que vous devez vous persuader qu’aucun gouvernement ne donnera un budget adéquat aux universités. Pourtant je suis sûre Monsieur Gambaudo que, comme moi, vous savez qu’un peuple uni est fort et peut acquérir de belles avancées pour nos enfants et notre avenir. La culture est la seule chose qui rassemble les gens dans une société, pour que l’on puisse vivre en paix (Conseil National de Résistance).
Je demande donc aux parents de ne pas laisser passer de tels actes qui sont dangereux dans une faculté. Même si Monsieur Gambaudo s’est excusé (c’est la moindre des choses), mérite-t-il encore sa place ? Aux parents intéressés par l’avenir du bon fonctionnement de l’Université, prenez contact avec Sauve Ta Fac 06.
Monsieur Gambaudo, n’oubliez pas que vous existez en tant que Président de l’Université Côte d’Azur car vous avez des professeurs ; et présidents et professeurs sont existants grâce aux étudiants. Mais bon, la violence est simplement la défaite de l’intelligence.

Bien cordialement,

Une mère indignée.