Bannière

Accueil > Actu > [RIFSEEP] Les BIATSS boycottent le Comité Technique du 30 avril

[RIFSEEP] Les BIATSS boycottent le Comité Technique du 30 avril

lundi 30 avril 2018

Monsieur le Président de l’Université de Nice-Sophia-Antipolis,

Les représentants des formations syndicales CGT, FO, FSU, SNPTES avec le soutien de SUD Éducation, vous signalent le boycott du prochain Comité Technique, prévu lundi 30 avril à 14h.
La raison reste l’absence du dialogue social au sein de cette université avec comme dernier exemple la non prise en compte du rejet unanime à 2 reprises de la mise en place du RIFSEEP selon vos propres modalités, que nous jugeons hors réglementation.
Malgré nos appels et mains tendues puis nos mobilisations pour se retrouver autour d’une table de négociation, nous n’avons eu aucun retour. Seul compte à vos yeux le recours personnel. Avec cette approche individualiste, les cas sont tellement divers qu’ils font éclater votre grille des métiers, phénomène amplifié par l’absence de critères définis par le décret pour classer les métiers, travail qui n’a pas été effectué. Bref, en prônant l’individualisation, le RIFSEEP qui devait simplifier la jungle des indemnités et valoriser les métiers produit exactement l’effet inverse, engendrant injustices et démotivations.

Votre argument massue : il n’y a plus d’argent.

Pourtant, le budget prévisionnel de 2018 construit par votre équipe et vous même montre un résultat bénéficiaire de 2 243 558€ sur le fonctionnement et la masse salariale. Ce qui porte à 5 076 558€ la capacité d’auto-financement. Il est légitime de se poser des questions sur le sérieux de vos arguments pour ne pas valoriser nos métiers comme le prévoit initialement le RIFSEEP. Mais peut-être que par « Valorisation », il fallait comprendre « Valorisation Négative ». Dans ce cas, c’est jouer sur le sens commun des mots.
Vous pouvez nous rétorquer qu’il s’agit d’un budget prévisionnel. Cependant, ce budget ne doit-il pas être soumis au principe de « Sincérité » ? Si vous affichez 2 millions d’Euros de bénéfices, est-ce réellement ce que vous comptez réaliser sur le budget ou tout simplement est-ce un artifice de communication pour publier une « fausse-bonne » santé financière ?

Sachez que malgré les jours fériés du mois de mai, et même la pause estivale, notre détermination reste intacte. Elle est partie pour durer. Si vous souhaitez réparer le fil du dialogue social rompu par votre équipe, nous renouvelons la demande d’ouverture d’une table de négociation sur la révision de l’application du RIFSEEP au sein de l’université de Nice-Sophia-Antipolis ( rejetée par 2 fois au Comité Technique ) afin de discuter sur :

  • Une refonte de votre direction en charge des ressources humaines, et tout particulièrement ceux qui préconisent l’actuelle politique RH de l’établissement afin de faciliter la discussion ;
  • Un nivellement vers le haut de l’ensemble des indemnités de l’université ( négociation éventuelle d’un échéancier en fonction des ressources ) ;
  • L’intégration des contractuels dans la politique indemnitaire en attendant l’ouverture de postes aux concours pour résorber la précarité.

Nous sommes pour l’égalité de traitement des agents, mais pour une égalité progressiste nivelée vers le haut, afin d’encourager un esprit positif à l’ensemble des agents et porter ainsi un dynamisme collectif et constructif pour notre université.

Veuillez agréer, Monsieur le Président de l’Université de Nice-Sophia-Antipolis, nos salutations les plus sincères

L’INTERSYNDICALE